Direction de l'Archéologie

Direction de l'Archéologie Conseil général d'Indre et Loire
>> RETOUR   
ACTUALITE
 
Accueil du public sur la fouille en 2014
Accueil du public sur la fouille en 2014
Diaporama de 3 photos
  • Deuxième campagne de fouille à la Cité royale de Loches du 7 Septembre au 2 Octobre 2015
La décision d'entreprendre des fouilles archéologiques au château de Loches est née en 2012, le Conseil départemental souhaitant renouveler la muséographie de ce monument. Le SADIL a été sollicité afin d'intégrer une dimension archéologique à la future mise en valeur. Les premiers sondages faits en 2013 se sont révélés extrêmement positifs débouchant sur une première campagne de fouilles à l'automne 2014 qui se poursuivra avec une seconde campagne dès le mois de septembre prochain.
La découverte spectaculaire des fondations de la chapelle Saint-Louis en 2013 a été un des points forts de la première campagne de sondages. Elle a remis en cause la vision des logis royaux de Loches tel qu'on les connaît aujourd'hui car, datés de la fin du 14e siècle, l'ensemble se composait alors d'au moins deux ailes, l'une consacrée aux appartements et à la grande salle, l'autre à la chapelle castrale.

Durant la campagne de fouille 2014, environ 115 m² ont été ouverts sur à l'emplacement de l'ancienne chapelle. Le mobilier trouvé -fragments de lames du Grand-Pressigny, éclats de taille et tessons de poteries- témoigne d'une occupation du site depuis le Néolithique (entre 3000 et 2600 av. J.-C). Les occupations du site se sont succédées jusqu'à la construction des Logis Royaux et de la chapelle Saint-Louis au 14e siècle.

La fouille de 2014 a permis une meilleure compréhension de l'histoire de la chapelle, du déroulement du chantier de construction jusqu'à sa démolition durant la seconde moitié du 18e s. L'une des surprises de cette fouille a été la découverte d'une sépulture de chien enterré au pied du mur nord de l'édifice. Sa position, au pied et de la chapelle et à proximité des appartements royaux, ne doit rien au hasard et prouve l'attention que l'on portait à cet animal. Ce chien mâle, mort âgé, d'une bonne stature, pourrait être l'un des chiens accompagnant la cour royale dans le courant du 15e s. (chien de chasse ou d'agrément ?)

Par ailleurs la fouille a permis de dégager la cheminée d'un atelier de bronzier et un moule à cloche d'1,50 mètre de diamètre. Datés du 18e siècle, ces deux vestiges ont été installés dans la chapelle, peu avant sa démolition, à un moment où elle était déjà en désuétude. La découverte de cet atelier nous apprend ainsi que des nouvelles cloches ont été fondues pour la collégiale Notre-Dame (aujourd'hui Saint-Ours) toute proche, au 18e siècle.

En 2015, les archéologues continueront les fouilles de la chapelle Saint-Louis, en particulier dans sa partie est, pour en retrouver le chevet et poursuivre l'exploration des niveaux antérieurs à l'édifice.

Des visites du chantier par les archéologues seront prévues quotidiennement du 10 septembre au 2 octobre (sauf le week-end), à 14h30.
Par ailleurs, des journées portes ouvertes du chantier auront lieu lors des Journées du Patrimoine, les 19 et 20 septembre prochains.


Mentions légales