Direction de l'Archéologie

Direction de l'Archéologie Conseil général d'Indre et Loire
>> RETOUR   
ACTUALITE
 
Vue générale du sondage de 2013 ; secteur de la fouille de 2016
Vue générale du sondage de 2013 ; secteur de la fouille de 2016
Diaporama de 4 photos
16 AOûT AU 18 SEPTEMBRE
  • Fouilles estivales au château de Loches
Depuis trois ans, le Sadil réalise un programme de recherches archéologiques au château de Loches. Après avoir redécouvert le bâtiment de la chapelle Saint-Louis accolée aux logis royaux, la campagne 2016-2017 explorera les vestiges d'un bâtiment plus ancien (XIe-XIIe), du palais des comtes d'Anjou.
La premières intervention du SADIl en 2013 avait en effet entraîné la redécouverte d'une chapelle oubliée, dédiée à Saint-Louis et faisant partie intégrante du programme des logis royaux à la fin du Moyen-Âge.
Cette découverte spectaculaire a conduit le Service de l'Archéologie à mener deux campagnes de fouilles en 2014 et 2015 sur ce bâtiment symbolique (la chapelle privée des rois et de reines).

Une histoire du site au fur et à mesure des découvertes
Les fouilles de 2014 et 2015 sur le site de la chapelle Saint-Louis ont permis de bien documenter ce monument : plan complet, architecture, chronologie et modalités de fonctionnement. Des vestiges de beaux carreaux vernissés portant pour certains des motifs floraux, de fleurs de lys et de blasons ont été retrouvés ; ils recouvraient entièrement le sol de l'édifice.
La chapelle semble tomber en désuétude au XVIIe s. L'édifice est temporairement investi par un atelier de fondeur de cloches au siècle suivant, laissant les vestiges d'un grand four et d'un moule de 3 m de diamètre. La chapelle est finalement détruite vers la fin du XVIIIe s., peut-être durant la période révolutionnaire.
Sur ce site de la chapelle, les archéologues ont retrouvé des traces d'occupation très anciennes -(fragments de lame du Grand-Pressigny ; armatures, éclats de taille, poteries - dès 3000-2600 av. J.-C.). Il semble que le site a toujours été occupé avec traces de fosses, de bâtiments en bois et d'un silo à grains vers le Xe-XIe s. Un pan de rempart, daté du XIe est le probable vestige d'une importante phase de fortification.

Les campagnes de fouilles « 2016 – 2017 »
En 2016, une nouvelle zone du parc des logis royaux sera explorée. Deux des sondages de 2013 placés à proximité d'un pan de mur possédant deux fenêtres romanes avait permis de restituer un bâtiment de 16 m par 10 m environ. Un sondage réduit dans ses niveaux de sols avait permis de retrouver les traces de la vocation d'apparat de ce vaste bâtiment : vestiges d'enduits peints recouvrant les murs, de fragments de vitraux décorés… Ces éléments ont conduit à proposer une interprétation du bâtiment comme l'un des éléments majeurs du palais des comtes d'Anjou aux XIe-XIIe s. : la grande salle seigneuriale. L'objectif de la fouille de cet été est de mettre au jour ce bâtiment et d'en confirmer la datation (estimée vers la première moitié su XIe s. lors des sondages de 2013) et son fonctionnement (sa destruction avait été supposée au XVe s.). Il s'agira également de confirmer son interprétation en précisant son plan, ses accès, ses décors, son environnement… Par ailleurs, de la même manière que pour la chapelle Saint-Louis, le second objectif sera de s'intéresser aux niveaux antérieurs, en essayant de remonter le plus loin possible dans le temps.

Deux campagnes de fouilles estivales (2016 et 2017) seront nécessaires pour atteindre les objectifs fixés. La première année serait consacrée à la partie orientale du bâtiment, la fouille de ses sols intérieurs sur environ un tiers de sa surface. La seconde campagne concernerait surtout l'environnement du bâtiment. Elle permettrait de compléter le plan de la grande salle et de mieux comprendre ses relations avec d'autre vestiges mis au jour en 2013.

L'équipe de fouille est constituée d'un responsable d'opération (Pierre Papin) et d'un adjoint (Vincent Hirn) ; des bénévoles, étudiants ou passionnés, compléteront l'équipe de fouille.

Comme les années précédentes, la DRAC Centre/Service Régional de l'Archéologie soutient le projet de fouille par une participation financière. L'Université de Tours - UMR 7235 CITERES - Laboratoire Archéologique de Touraine - garantit une collaboration scientifique et la mairie de Loches participe à l'accueil des fouilleurs bénévoles dans le centre municipal Maurice Aquilon.

Le Sadil interviendra ainsi du 16 août au 18 septembre 2016.

Par ailleurs, des visites quotidiennes du chantier sont organisées par les archéologues du Sadil et des « journées portes ouvertes » du chantier de fouille seront proposées lors des Journées Européennes du Patrimoine des 17 et 18 septembre 2016.


Mentions légales