Direction de l'Archéologie

Direction de l'Archéologie Conseil général d'Indre et Loire
>> RETOUR   
ACTUALITE
 
Urne en verre vidée de son contenu trouvée dans la sépulture
Urne en verre vidée de son contenu trouvée dans la sépulture
SADIL ©
Diaporama de 5 photos
  • Découverte d'une tombe à incinération à La Riche au lieu-dit «La Cour des Artisans»
La réalisation, en 2010, d'un diagnostic archéologique au lieu-dit « La Cour des Artisans » à La Riche a permis de découvrir une fosse contenant les restes d'une incinération du début de l'époque romaine. Le diagnostic, portant sur une parcelle située à 200 mètres au sud du prieuré de Saint-Cosme, était motivé par un projet d'aménagement de ZAC.
Deux grandes tranchées orientées nord/sud ont été creusées et c'est au bord de l'une d'elles qu'a été découverte une fosse de 1,30 m. par 1,15 m. contenant deux urnes en verre bleuté. La première était couverte d'un pot en céramique ; elle était cassée du fait de l'action du poids de la céramique et des remblais. La seconde urne était intacte. Toutes les deux contenaient des restes osseux humains incinérés.
Les os placés dans les urnes ont été prélevés en petite quantité sur l'aire de crémation ; ce sont des os du crâne et du thorax. L'urne contenant des fragments de plus grande taille a été découverte au centre de la fosse et de plus elle est de facture plus rare que la seconde urne qui est d'un type beaucoup plus fréquent et placée sur le côté de la fosse.
Ces distinctions dans les modalités de prélèvement, dans la position et la qualité des contenants sont peut-être le reflet du statut de la personne procédant au prélèvement osseux sur la bûcher suite à la crémation.
L'ensemble des indices découverts dans les remblais de la fosse témoignent d'un accompagnement funéraire sur le bûcher relativement riche ; des offrandes alimentaires accompagnaient certainement ce dépôt.
A proximité, quelques zones funéraires sont connues : nécropoles du début de l'antiquité à l'emplacement de la gare actuelle de Tours, une autre près de l'église de La Riche, traces de crémation découvertes à l'occasion du diagnostic du boulevard périphérique nord-ouest de Tours.

La découverte de « la Cour des Artisans » vient compléter notre connaissance des pratiques funéraires du Haut-Empire dans la Cité des Turons (Ier et IIe siècles de notre ère). Le dépôt des deux urnes, l'organisation des dépôts dans la tombe, les modalités de ramassage et de sélection des ossements contribuent au caractère original de cette tombe.



Mentions légales