Archives départementales d'Indre et Loire

Préserver le patrimoine archéologique avant tout aménagement
PRÉSERVER LE PARTIMOINE ARCHÉOLOGIQUE AVANT TOUT AMÉNAGEMENT
  • L'aménagement du territoire depuis une trentaine d'années à conduit à la destruction définitive de traces d'occupation du territoire laissées par les hommes.
Concilier aménagement du territoire et préservation - ou tout du moins connaissance - du patrimoine archéologique avant qu'il ne soit détruit, tels est l'enjeu de la loi de 2003 sur l'archéologie préventive (Livre V du Code du Patrimoine).
C'est l'Etat, par l'intermédiaire du préfet de région (sur instruction de la DRAC, service régional de l'archéologie) qui décide de l'opportunité de faire réaliser des sondages de diagnostic préalablement à une opération d'aménagement.
Si ceux-ci amènent à la découverte de vestiges, il peut prescrire à leur suite la réalisation d'une fouille archéologique. Cette démarche en deux temps, liée à l'aménagement du territoire, constitue ce qu'on appelle l'archéologie préventive

Fouille des vestiges du Fort Saint-Georges
Fouille des vestiges du Fort Saint-Georges (Chinon été 2004. Photo SADIL. Cg37).
  • En 2005, le Conseil général d'Indre-et-Loire a créé le Service de l'Archéologie du département.
Il a pour principale mission de réaliser les opérations et études préalables aux aménagements dont il est maitre d'ouvrage.
Sont concernés les secteurs des infrastructures routières, celui des monuments et musées départementaux, mais aussi les bâtiments départementaux tels les collèges.
Cette mission centrale a été élargie à la possibilité d'intervenir pour d'autres aménageurs, prioritairement les aménageurs publics et les bailleurs sociaux.
Système d'Information Géographique
Ici, le Système d'Information Géographique permet d'analyser l'insertion des vestiges du château de Chinon dans le relief du site (Château de Chinon. 2007. Photo SADIL. Cg37).


  • Depuis 2005, le service de l'archéologie a ainsi réalisé une trentaine d'opérations de diagnostic et de fouille.
En partenariat avec le milieu scientifique, le service participe à tout projet touchant à la connaissance du patrimoine archéologique initié par d'autres partenaires.
Le CNRS et l'Université de Tours, l'INRAP, la DRAC, les services d'archéologie des autres collectivités territoriales , les associations locales complétant ainsi la connaissance scientifique que l'on peut avoir du territoire.
Publication d'articles scientifiques, animation et participation à des conférences, colloques, tables rondes assurent la promotion de la recherche et du patrimoine archéologique.



Mentions légales